Hakob Ghasabian, un Roméo en Chine

14/07/2023 | Actualités, Actualités, Concerts, Musique, Spéctacles, Talents en herbe, Théâtre/Humour

L'humoriste Lilia Benchabane a fait de l'autodérision sa force. Photo Pascal Ito
Hakob en dédicace en Chine

Passionné d’aéronautique, Hakob Gasabian espère bien, lorsque son agenda le lui permettra, trouver un peu de temps pour passer son brevet de pilote privé et même des permis bateau et moto. En attendant, à défaut de traverser le monde en tant que pilote de ligne comme il se l’imaginait enfant, le jeune homme a déjà l’occasion de voyager grâce à son autre rêve, qu’il a transformé en réalité, en devenant artiste.

Révélé au grand public dans des émissions de télévision comme « Prodiges » ou « The Voice », le Lillois est actuellement en Chine, où il incarne Roméo dans la fameuse comédie musicale « Roméo et Juliette » qui tourne à travers tout le pays : « On chante en Français et c’est sous-titré en Anglais, c’est une nouvelle expérience et une chance incroyable », confie-t-il.

Une aventure qui suit celle, non moins passionnante, qui lui a permis de découvrir toutes les plus grandes salles de France avec la comédie musicale « Je vais t’aimer », qui reprend tous les plus grands titres de Michel Sardou.

« La tournée a duré un an et demi jusqu’au mois d’avril, on a commencé et on a fini à Lille, ça a été à chaque fois une émotion particulière de jouer devant ma maman, les membres de ma famille, mes amis … Vivre ça à dix-neuf ans, jouer devant plusieurs milliers de spectateurs dans tous les Zéniths de France, c’est un truc de malade, sourit-il. Je rêvais de ça depuis que j’étais enfant, j’ai même arrêté mes études pour ça. Pourtant, j’adorais apprendre, me cultiver, malgré les nombreuses absences, j’ai obtenu mon brevet et mon bac avec mention très bien. J’envisageais de faire de grandes études mais après mon passage à « The Voice », l’opportunité « Je vais t’aimer » est arrivée très vite ».

Hakob a opté pour la voie artistique et n’a pas eu à regretter son choix : « C’est aussi un métier où l’on apprend tous les jours, où il faut se remettre en question à l’issue de chaque représentation, insiste-t-il. On a fait 86 représentations et on a signé pour 100 nouveaux shows à partir de 2024. Il faut toujours garder la flamme, ne pas laisser la routine s’installer. »

Initialement, il n’y avait pas de places pour un garçon de son âge dans le spectacle mais Roberto Ciurleo, le producteur, a cru en son potentiel et a ajouté ce personnage de Nicolas, le narrateur du spectacle, pour l’intégrer au casting. « C’est valorisant de savoir que le livret a été modifié pour que je puisse rejoindre l’aventure, avoue-t-il. Forcément ça met de la pression car on veut encore moins décevoir, même si je suis naturellement exigeant avec moi-même. »

S’il connaissait quelques grands classiques de Michel Sardou, le Lillois a aussi appris à découvrir le reste de son immense répertoire, ce qui lui a permis d’évoluer plus à l’aise sur les différents tableaux : « Dans le spectacle, il y a plein de flash back dans les différentes décennies et sur les différentes chansons, on peut intervenir comme figurants avec des costumes pour être moins reconnaissables.. » Hakob s’est ainsi glissé tour à tour dans la peau d’un violoniste en Irlande sur « Les lacs du Connermara », d’un aveugle sur « La java de Broadwway » ou encore d’un mec bourré sur « Les bals populaires ».

Chouchouté par ses camarades en tant que benjamin de la troupe, Hakob Ghasabian s’est démené pour être au niveau dans tous les domaines : le chant bien sûr, mais aussi la danse et la comédie. « Je voulais qu’on me dise que c’était bien pour mes performances, pas en raison de mon âge, poursuit-il.  Les ateliers, les sessions de travail ont permis de progresser, de prendre confiance. Une équipe artistique nous donnait des notes personnelles à la fin de chaque spectacle et le metteur en scène Serge Denoncourt a énormément aidé dans la direction d’acteur. »

Avec « Roméo et Juliette », le Nordiste engrange donc encore de l’expérience avant de retrouver avec un immense plaisir, l’an prochain, son rôle de Nicolas dans « Je vais t’aimer ». Le retour au Zénith de Lille est programmé pour les 11 et 12 octobre 2024.

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x