« Une année difficile », Toledano et Nakache à l’épreuve du militantisme écologique et du consumérisme

18/10/2023 | A l'affiche, Ciné

Il ne se passe quasiment plus une interview sans que leurs noms ne soient cités en référence dans le cinéma français et notamment dans l’art complexe de la comédie. Avec « Intouchables », « Le sens de la fête » ou encore « Hors normes », Olivier Nakache et Eric Toledano ont placé la barre très haut. « C’était une vraie attente de tourner avec eux », confie ainsi Noémie Merlant, l’actrice française en vogue, qui incarne l’un des personnages principaux de leur nouveau film, « Une année difficile », en salle depuis ce mercredi 18 octobre.

« Ils sont à l’image de leurs films, ils ont le sens de la fête, ils célèbrent chaque moment, chaque rencontre. Ils ne trichent pas avec les spectateurs. J’étais très étonnée quand mon agent m’a dit qu’ils souhaitaient me voir en casting, poursuit la comédienne, qui n’avait, à l’époque, pas encore obtenu son César du meilleur second rôle pour « L’innocent ». Ils font un cinéma populaire qui attire du monde en parlant de faits de société que personne n’ose traiter. »

Dans « une année difficile », le duo s’attaque à la surconsommation et l’éco-anxiété en confrontant ces deux mondes que tout semble opposer. Deux paumés, Albert (Pio Marmaï) et Bruno (Jonathan Cohen), un magouilleur et un dépressif criblés de dettes, vont rencontrer, par opportunisme, Cactus (Noémie Merlant) , une militante écologique et tous ses camarades aux doux surnoms issus de la faune et la flore. Une cohabitation inattendue, pour de bonnes et moins bonnes raisons, qui va tous les faire évoluer.

« J’ai beaucoup ri en lisant le scénario et j’ai trouvé tellement juste de parler de choses graves, tendues, délicates, par le biais de la comédie, confie-t-elle. Nous sommes parfois tous très crispés et on n’arrive même plus à parler de ces sujets. Cette tonalité permet de prendre de la distance et du coup ça amène de la réflexion, ça recrée du dialogue, du lien. »

Dans la vraie vie, Noémie Merlant reconnaît « avoir un pied dans la surconsommation et un autre dans l’éco-anxieté. Je ne suis pas activiste comme mon personnage mais j’ai une espèce d’éveil de conscience, une envie d’agir plus. »

Depuis le tournage du film, la jeune femme concède d’ailleurs avoir fait un peu évoluer ses pratiques. « Il y a une phrase clef du film que j’ai gardé en tête, sourit-elle. « Est-ce que j’en ai besoin ? Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Est-ce que j’en ai besoin maintenant ? » J’essaie de me la répéter quand j’ai des envies d’achats. Je l’applique quelques jours et puis je finis par craquer un peu comme une droguée. »

Peu habituée à la comédie et à ce rythme si particulier, Noémie Merlant tire parfaitement son épingle du jeu « Jonathan et Pio ont ce rythme là même dans la vie de tous les jours. Ma meilleure amie est également comme ça. Pas moi et ce n’est pas un registre que j’ai travaillé dans une école de théâtre donc je n’étais pas forcément à l’aise au départ mais je me suis inspirée des autres pour le faire. »

Pour nourrir son personnage, elle a aussi rencontré des activistes du groupe Extinction Rébellion : « Je suis aussi llée à leurs réunions et j’ai été émue, touchée. Ce sont des jeunes qui voient le monde changer, mourir sous leurs yeux, des espèces qui disparaissent, des injustices. Il y a tellement de choses révoltantes… Même s’ils sont dans une radicalité, le fait d’être engagés, c’est d’être en vie, il y a quelque chose de beau là-dedans. Après, ils ont aussi leurs paradoxes, certains bossent par exemple dans la publicité. »

Rencontrée lors d’une avant-première au Kinépolis de Lomme, Noémie Merlant a déjà eu la possibilité d’observer les premières réactions du public mais c’est loin de la France qu’elle découvrira les premiers chiffres d’entrées en salle puisque la jeune femme est actuellement à Hong Kong pour tourner une nouvelle version, celle d’Audrey Diwan, du film érotique Emmanuelle. Un tout autre registre.

« Une année difficile » d’Olivier Nakache et Eric Toledano avec Noémie Merlant, Pio Marmaï et Jonathan Cohen, en salle depuis le 18 octobre 2023.

Pio Marmaï, Noémie Merlant et Jonathan Cohen se partagent l'affiche du film Une année difficile. Photo Carole Bethuel - Quad Films – Ten Cinéma – Gaumont – TF1 Films Production
Un câlin collectif pour se réconforter dans ce monde qui s'écroule. Photo Carole Bethuel - Quad Films – Ten Cinéma – Gaumont – TF1 Films Production

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Claudia Tagbo, croque-mort pour une nouvelle série de TF1

Habitué à faire rire les Français, Claudia Tagbo s’est vue proposer le rôle d’une jeune femme (Anne-Lise), dont la vie est...

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x