« Quelques jours pas plus », une comédie sociale qui sonne vrai

03/04/2024 | A l'affiche, Ciné

Benjamin Biolay et Camille Cottin tiennent les rôles principaux de cette comédie sociale. Photo bac films.

Quand Arthur, un critique rock égocentrique et hédoniste (Benjamin Biolay), plonge dans le monde des réfugiés par attrait pour Mathilde, une responsable associative très engagée (Camille Cottin), et accepte d’héberger Daoud, un Afghan, c’est le choc, le réveil d’une conscience. « Mon personnage vient dans ce milieu pour les mauvaises raisons, sans aucun fond moral et politique, juste par intérêt pour une jeune femme mais cette rencontre avec un réfugié le confronte à la vraie vie et provoque chez lui de l’empathie », confie Benjamin Biolay.

Pour son premier long métrage, Julie Navarro a le mérite d’attaquer un sujet maintes fois traité par un angle inhabituel, celui du réel. « Ce n’est pas quelqu’un qui a décidé par idéologie de faire un film sur ce thème, c’est une comédie romantique qui emmène sur un sujet qui existe vraiment », poursuit le comédien-chanteur.

Benjamin Biolay a été séduit par les parcours de vie des différents personnages, à commencer par le sien qui vit une aventure salutaire : « La musique a été son amour de jeunesse mais c’est fini, il n’aime plus rien, il se fout de tout, il critique tout. Ces rencontres avec les membres de l’association et ses bénéficiaires vont le transformer, fendiller son égocentrisme. Il va aider le réfugié, recréer des liens avec sa fille et avec Camille ils vont se soutenir. Elle va faire en sorte de le remettre dans le droit chemin et, pour sa part, il va l’aider à se réapproprier sa vie qu’elle avait trop laissée de côté. »

La rencontre avec Amrullah Safi, lui-même réfugié afghan, qui incarne Daoud dans le film, alors qu’il n’est pas comédien professionnel, a aussi été un grand moment pour Benjamin Biolay. « Daoud a amené quelque chose d’hyper frais, poursuit-il. Il ne se prépare pas comme un acteur professionnel mais il a beaucoup de talent et il est émouvant. Il était très étonné de la longueur de la journée de travail alors qu’il est cuisinier. Pour la petite anecdote, il devait être ivre pour une scène et il croyait qu’il devait vraiment boire. »

« J’ai la chance de passer une partie de ma vie en Argentine, un pays avec de nombreuses inégalités sociales, et, donc, de ne pas être trop déconnecté de tout ça comme de nombreux Européens. C’est aussi l’une des vertus du film, ceux qui iront le voir bénéficieront d’une petite remise à niveau de la réalité », précise Benjamin Biolay, qui n’a pas eu le droit de lire l’ouvrage dont est inspiré ce film avant le tournage. « Dans un livre on peut vite donner vie aux personnages, les imaginer, ça peut être déstabilisant. J’avais besoin de construire le mien et on m’a donc interdit de le lire pour ne pas être influencé. »

Également à l’affiche de la série La fièvre  sur Canal+, où il incarne un président de club de football embarqué, suite au dérapage de l’un de ses joueurs, dans une polémique qui va virer à la crise identitaire, l’artiste se prépare à se mettre en retrait. « L’année à venir sera une vraie année d’écriture, d’absence d’activités publiques, annonce-t-il. Il y a des moments où il faut savoir relâcher. J’ai besoin de voir des gens que j’aime et d’écrire des chansons. Au début, je partais sur les tournages avec mes guitares mais je rentrais à chaque fois sans avoir ouvert un étui. J’ai arrêté de le faire. J’ai réussi à créer le manque sans m’ennuyer en faisant quelque chose que j’adore. Quand je retrouve la musique, j’ai l’impression d’avoir 14 ans et de monter mon premier groupe. »

« Quelques jours pas plus », un film de Julie Navarro, en salle depuis ce mercredi 3 avril avec Benjamin Biolay et Camille Cottin.

Photo bac films.

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Claudia Tagbo, croque-mort pour une nouvelle série de TF1

Habitué à faire rire les Français, Claudia Tagbo s’est vue proposer le rôle d’une jeune femme (Anne-Lise), dont la vie est...

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x