« Prodiges pop », une version moins solennelle, plus décontractée

18/09/2023 | A vos télécommandes, Actualités, Jeune public, Télé

Faustine Bollaert entourée d'un nouveau jury avec Blanca Li (à gauche), Chimène Badi (à droite) et Ibrahim Maalouf. PHOTO FRANCE TV

Les téléspectateurs de France Télévisions connaissaient depuis 2014 l’émission « Prodiges », un concours de musique classique, destinée à révéler de jeunes talents (7 à 16 ans) dans trois catégories : le chant lyrique, la danse classique et la musique instrumentale. Une émission qui avait notamment permis de révéler le Lillois Hakob Ghasabian, vu ces derniers mois dans les comédies musicales « Je vais t’aimer » et « Roméo et Juliette » lors d’une récente tournée en Chine.

Face aux nombreuses demandes de jeunes téléspectateurs déplorant que l’émission ne soit ouverte qu’aux artistes émanant du classique, la production a décidé de lancer cette année une version pop, dont la première émission a été diffusée ce samedi sur France 2.

L’orchestre symphonique qui fait la signature de « Prodiges » est toujours présent, les trois arts (chant, danse, instruments) sont de nouveau au rendez-vous, Faustine Bollaert a conservé l’animation mais un nouveau jury a donc été composé avec la danseuse-chorégraphe Blanca Li, le trompettiste Ibrahim Maalouf et la chanteuse Chimène Badi.

Mozart et Beethoven ont donc laissé la place à Johnny Hallyday, Michael Jackson et Dalida et les petits rats de l’opéra ont cédé la scène aux danses moderne jazz et contemporaines. « L’ambiance est moins solennelle, plus décontractée, on se lâche plus, ça danse en coulisses, sourit Faustine Bollaert. Je trouve que l’émission est une porte d’entrée pour donner envie à d’autres jeunes. Et on a un super jury, très complémentaire, alors que ce n’est pas toujours simple de guider les enfants sans les blesser, sans les vexer. »

«  On est là pour les accompagner avec bienveillance, douceur, confirme Chimène Badi. Ce n’est pas facile de se retrouver sur un plateau, face à des caméras, un jury, un orchestre professionnel derrière soi. Je pense qu’à leur âge, je n’aurais pas eu le courage d’affronter tout ça. Ce sont des passionnés qui ne réfléchissent pas avant d’entrer sur scène et ça donne quelque chose de très naturel, de très vrai. »

« Quand on voit l’aisance, le savoir-faire de certains, c’est impressionnant, enchaîne Blanca Li. Certains sont déjà très professionnels. C’est une génération différente qui grandit avec des outils que nous n’avions pas comme les réseaux sociaux qui leur permettent de montrer ce qu’ils savent faire et d’échanger avec des gens qui partagent et comprennent leur passion. »

Habitué à transmettre, Ibrahim Maalouf confirme que « les jeunes sont désormais bien plus conscients de leur image qu’à notre époque ». Le trompettiste se réjouit en tout cas de la visibilité apportée par cette émission aux instrumentistes : « Je trouve qu’ils n’ont en général pas assez de visibilité dans le monde musical et médiatique, là c’est l’occasion de montrer qu’ils peuvent autant faire le show et être passionnants à suivre que des chanteurs ou des danseurs. Et participer à cette émission est une forme de continuité en ce qui me concerne, j’enseigne depuis l’âge de 17 ans, là c’est une autre manière de transmettre.  Je vais juger la virtuosité technique, le charisme, l’émotion qui se dégage. Ce sont les critères que j’utilise dans tous les concours où je suis jury. »

« Je fais attention à ce que l’on me raconte, la façon dont on me le raconte, aux grains de voix bien sûr, conclut Chimène Badi. Et puis, parfois, on a du mal à expliquer pourquoi mais nous sommes emportés par certains artistes. »

« Prodiges pop », samedi 23 septembre, à 21 h 10, sur France 2.

 

 

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x