Mehdi Nebbou annonce une saison 3 de HPI encore meilleure que les précédentes

10/05/2023 | A vos télécommandes, Actualités, Télé

Avec quasiment dix millions de téléspectateurs en moyenne, la saison 2 de HPI avec Audrey Fleurot a été un vrai carton d’audience. Alors forcément, c’est avec beaucoup d’impatience que l’on attend ce jeudi le lancement de la troisième saison sur TF1 et les retrouvailles entre Morgane Alvaro (Audrey Fleurot), Adam Karadec (Mehdi Nebbou) et leurs camarades.

Pour ceux qui seraient passés à côté jusqu’ici, rappelons que Morgane Alvaro est une femme à haut potentiel intellectuel mais pas vraiment conformiste, toujours haute en couleur, au parler franc et au grand cœur. Une mère célibataire avec trois enfants à charge, femme de ménage jusqu’à ce que le hasard et ses capacités hors normes pour résoudre des enquêtes ne l’amènent à prendre un rôle de consultante à la DIPJ de Lille.

Depuis deux saisons, elle joue à une sorte de cache–cache amoureux avec l’inspecteur Adam Karadec, interprété par le comédien Mehdi Nebbou, qui a bien voulu revenir pour Planète Lille sur le succès de la série et les attentes autour de cette troisième saison.

La pression est-elle plus forte lorsque les chiffres des saisons précédentes ont atteint des sommets ? « Les mauvaises langues disaient qu’on avait eu de la chance de sortir la saison 1 en plein confinement mais le succès de la deuxième saison a confirmé que ce n’était pas un « one shot », apprécie-t-il. C’est rassurant, l’ADN a pris mais il ne fallait pas pour autant s’endormir sur nos lauriers, rien n’est jamais acquis. J’ai été rassuré à la lecture du scénario, je me suis marré comme une baleine, ce qui n’est pas fréquent, et je n’étais pas le seul. Je remercie d’ailleurs les auteurs pour ce qu’ils ont su nous concocter. »

Mehdi Nebbou le promet, la saison 3 sera encore meilleure : « On a toujours peur de faire la saison de trop mais franchement ce n’est pas le cas, assure-t-il. Je trouve que c’est encore monté de niveau du point de vue du scénario, de la réalisation,  de la direction artistique et dans le  jeu on se connaît de mieux en mieux. Comme un bon vin, l’intimité avec les personnages gagne en profondeur, on s’améliore avec le temps. Les auteurs se sentent plus libres de tenter des choses, on passe d’une scène à l’autre du polar à la comédie romantique, du drame à la comédie. C’est ce qui rend cette aventure d’autant plus originale et plaisante à faire pour nous et, je l’espère, à voir pour les gens. »

Mehdi Nebbou admet pourtant ne pas avoir vu arriver le  succès : « Il y a tellement de facteurs, qui ne dépendent en plus pas tous de nous, l’alchimie, le timing de la diffusion, la chance. Un nouveau projet c’est toujours un pari, affirme-t-il. On ne peut pas prévoir un succès ou un flop, et tant mieux d’ailleurs. Entre le premier scénario et ce que c’est devenu, il y a eu beaucoup de travail en commun, chacun a apporté des choses, Audrey Fleurot a mis, par exemple, de la fantaisie dans son personnage. Mais au départ nous étions devant une forêt de questions sans réponse et le succès nous est tombés dessus. »

Au-delà des intrigues, on s’interroge forcément sur l’avenir de la relation entre Morgane et Adam : « Karadec et Morgane en couple ? Je ne sais pas ce que ça donnerait, sourit-il. Je pense qu’il faut conserver cette tension,  ce fantasme, ce fil rouge émotionnel entre deux personnages en apparence si opposés, si différents mais qui ont en réalité des points communs presque malgré eux : leur sensibilité, leur vulnérabilité, le fait de se sentir finalement seul même si, de son côté, elle a trois enfants. Ils passent leur temps à se passer à côté, se détester, s’aimer, se rejeter. » Pour le plus grand bonheur des fans de la série.

HPI Mehdi Nebbou (alias Adam Karadec) et Bruno Sanches (alias Gilles Vandraud). PHOTO TF1
HPI saison 3 Mehdi Nebbou et Audrey Fleurot. PHOTO TF1

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x