Les Fatals Picards, des têtes d’affiche tellement évidentes pour le festival des Bricos du cœur

08/06/2023 | Actualités, Concerts, Festivals, Musique

Convier les Fatals Picards sur la scène du premier festival des Bricos du cœur, ce samedi à Ronchin,  c’est comme retrouver Stéphane Bern dans un gala de têtes couronnées : ça sonne comme une évidence. « C’est vrai que ça s’inscrit logiquement dans notre logiciel naturel, confie le guitariste Laurent Honel. Leur action d’entraide et de solidarité envers les associations qui aident les gens, ça nous plaît. On fait régulièrement avec plaisir des concerts qui n’ont d’autre but que de faire de la musique mais là ça ajoute un bon supplément d’âme. »

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, les Fatals Picards se réjouissent également de faire partie d’un événement festif et collectif avec plusieurs groupes et artistes qui vont se relayer pendant douze heures pour assurer le show. « On adore la période des festivals, ça permet d’aller à la rencontre d’autres artistes, d’un nouveau public, poursuit Laurent Honel J’aime ces ambiances que certains qualifient d’un peu bof et prolo mais que je définis comme populaires et joyeuses. »

Présents sur la scène française depuis maintenant 23 ans, la réputation des Fatals Picards ne semble plus à faire même si leur guitariste y met un petit bémol : « En fait, je pense que nous sommes un groupe très connu et très inconnu en même temps. Des gens nous découvrent régulièrement sur scène dans les festivals, 14 juillet, fêtes de la musique mais nous ne sommes pas trop médiatisés, estime-t-il. Attention, je ne me victimise pas en disant ça. Je suis très heureux de notre carrière et je sais aussi que nous nous sommes tirés quelques balles dans le pied, plus ou moins volontairement, avec notre côté engagé, notre façon de parler de certains sujets de manière pas très consensuelle. On n’a jamais adhéré non plus au cahier des charges sonores des radios, on ne veut pas faire de concessions pour l’esthétisme musical. Comme on dit dans certaines revues, c’est plurifactoriel. »

Ceci n’a pas empêché le groupe de mener sa barque depuis 23 ans en faisant évoluer leur musique, sans renier leur raison d’être : « On progresse avec les années, on ne s’est jamais pris au sérieux mais on a toujours aimé bien faire les choses, insiste Laurent Honel. En 23 ans, je pense être devenu meilleur guitariste, on a amélioré notre écriture. On a fait en sorte de trouver le point d’équilibre entre humour, engagement et musicalité. »

Mais la plus grande fierté des Fatals Picards, au-delà d’une longévité à laquelle ils n’auraient même pas osé penser, c’est ce lien jamais démenti avec leur public, cette connivence, cette adhésion sans cesse renouvelée à leurs albums. « Plus le temps passe, plus on est amis, savoure-t-il également. Il y avait déjà très peu de tensions avant mais il y en a de moins en moins. »

Pour un prochain album, il faudra néanmoins attendre au moins jusque 2024 : « On vient de finir d’enregistrer un live, nous n’en sommes qu’aux prémices de l’écriture du prochain album. Il faut du temps pour se renouveler, on a déjà exploré pas mal de sujets. Heureusement, il y a toujours des choses dans l’actualité pour nous inspirer. »

Festival des Bricos du coeur, samedi 10 juin de 12 h à 22 h, 135 rue Sadi Carnot à Ronchin avec Les Fatals Picards, Miss Dominique, Bruno Monroe, Gad 80’20, Woven Wave, 6 toyz et Trust Killer.

Les Fatals Picards seront aussi ce vendredi 9 juin (20 h) à Saint-Jans Cappel dans le cadre du festival Sapidays puis sur le site minier d’Arenberg le 8 juillet (20 h). Une date à l’Aéronef devrait aussi arriver au printemps 2024.

Les Fatals Picards, des têtes d'affiche qui collent parfaitement à l'esprit des Bricos du coeur. Photo Nathanael Masson.
Les Fatals Picards, déjà plus de 20 ans de carrière. Photo Nathanael Masson

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x