Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

04/07/2024 | Actualités, Musique, Talents en herbe

Sarah a déjà eu le bonheur de monter sur scène devant du public.

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des auditions avaient eu lieu durant l’après-midi pour dénicher celles et ceux qui feront peut-être partie du programme lors de la prochaine saison.

Cette fois pas de fauteuils qui se retournent et pas quatre coachs près à s’émouvoir pour un artiste en herbe mais probablement le plus grand dénicheur de talents du pays : Bruno Berberes. « L’avantage c’est que je suis seul donc je ne peux pas m’engueuler, si ce n’est avec moi-même », sourit-il. On ne doute toutefois pas que les prises de tête doivent être nombreuses, tant les choix sont parfois délicats.

Samedi passé, face à lui, parmi la trentaine de candidats retenus sur des centaines de vidéos reçues, pas la moindre casserole ; quelques concurrents moins impressionnants que d’autres certes mais un niveau d’ensemble pour le moins impressionnant. « C’est en effet souvent difficile, je dois me raccrocher à certaines choses mais quand j’arrive je ne recherche rien, j’attends juste que les artistes me tombent dessus. Ce qui fait la différence c’est la sincérité, la singularité », précise-t-il.

De Lara Fabian à Franck Sinatra, en passant par Jacques Brel, Adèle, Ray Charles, Demi Levato ou encore Amy Winehouse, on oscille entre les époques et les genres musicaux. On assiste à des reprises audacieuses comme celle de la chanson Avant de partir d’Eve Angeli, interprétée d’une manière beaucoup plus rock par Pierre-Jean ou encore Get Lucky des Daft Punk en guitare-voix par Agathe. On reste bluffé par le Purple rain (Prince) de Patricia, l’une des brillantes représentantes d’une imposante délégation venue de Belgique pour tenter sa chance de l’autre côté de la frontière.

Bruno Berberes qui choisit généralement un ou deux talents maximum pour chanter le soir-même en avant-première du concert d’anciens candidats de The Voice a poussé cette fois le curseur à trois. Parmi eux, Jean-Michel, qui a séduit avec Tourner la tête de Slimane, ne lui était pas inconnu. Le jeune homme avait, en effet, déjà brillé il y a… dix ans dans la version belge de The Voice, où il avait atteint les demi-finales dans l’équipe de Natasha Saint-Pier. « Je n’en garde que de bons souvenirs, j’avais fait quelques concerts après l’émission mais je ne m’étais pas vraiment bougé et les portes ne s’étaient donc pas ouvertes, avoue-t-il. Depuis deux ou trois ans, j’essaie de me relancer. Et cette fois, si ça passe, je ne me laisserai pas vivre, je sais que la lumière peut arriver rapidement mais qu’elle s’éteint aussi très vite. »

A ses côtés, sur la scène, on a pu admirer deux jeunes filles totalement novices. La petite Zoé, 9 ans, qui a touché Bruno Berberes en plein cœur avec son interprétation de Ta peine de Lara Fabian et que l’on retrouvera peut-être dans The Voice Kids, mais aussi Sarah, 16 ans, de Neuville-en-Ferrain, qui a également marqué les esprits avec sa reprise très habitée malgré son jeune âge de Voilà de Barbara Pravi. « J’ai l’impression que cette chanson c’est moi, assure-t-elle. J’étais très stressée, c’était mon premier casting, j’ai pleuré quand j’ai su que j’allais monter sur scène ». Comme ses camarades, elle ne s’est pourtant pas démontée et a relevé le défi devant plusieurs centaines de spectateurs, soutenue par ses proches et les artistes plus expérimentés de The Voice, eux aussi conquis par ces jeunes recrues du jour.

Les candidats retenus à l’issue de l’étape lilloise devaient être contactés sous peu pour participer à l’étape suivante du casting à Paris.

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...

« Tragédie » ou le regard des élèves du Studio 7 sur l’état du monde

La saison 2023-2024 du théâtre du Nord s’achève, la semaine prochaine, avec un moment très attendu : le spectacle de sortie...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x