Vingt ans plus tard, Armelle remercie encore Caméra Café

30/11/2023 | A vos télécommandes, Actualités, Télé

Envie en cette période anxiogène d’un bon moment de rigolade ? On vous conseille, ce dimanche soir (21 h 10), de zapper sur France 4 pour suivre la pièce, Le vison voyageur, adaptation française d’une œuvre du Britannique Ray Cooney, qui a fait un carton au théâtre de la Michodière, où la captation a été effectuée cet été.

L’action se passe dans un magasin de fourrure, propriété de Steve Bodley (incarné par Michel Fau), où un jeune vendeur talentueux Arnold Crouch (Sébastien Castro) va céder au dixième de son prix réel un superbe manteau de vison pour les beaux yeux d’une cliente. S’en suivra évidemment toute une série de quiproquos et de situations loufoques.

Au casting de cette pièce, on retrouve également Armelle Lesniak, l’inoubliable Maéva Capucin de  Caméra café, qui nous avait confié, il y a quelques semaines, lors du festival « CineComedie » de Lille, le plaisir qu’elle avait eu à jouer cette pièce. « C’était merveilleux. Je suis très heureuse de faire partie de la nouvelle distribution de cette pièce qui avait été adaptée pour la première fois en France en 1969 avec Michel Serrault et Jean Poiret, rappelle-t-elle. C’est de la fantaisie anglaise des années 1960 avec des costumes très élégants, des décors très colorés. J’incarne la responsable clientèle du magasin de fourrure, toujours impeccable avec une petite robe, bien coiffée, il n’y a rien qui bouge, décrit-elle. Tout va partir de façon chaotique autour d’elle et elle va essayer de maintenir tant bien que mal les choses avec un humour pince sans rire. »

Pour les amateurs du genre, autant en profiter ce dimanche devant votre téléviseur car on ne sait pas encore si la pièce va tourner en Province, « Sébastien Castro et Michel Fau ont des agendas de ministre donc on en a un pour moment avant qu’ils ne soient libres », sourit Armelle, qui vient d’être appelée pour réintégrer la distribution initiale d’une autre pièce, « Le chalet à Gstaadt », de et avec Josiane Balasko. « Je suis ravie. Josiane a quelque chose de très singulier dans l’écriture, elle a cette énergie du café théâtre. C’est une satire sociale très réussie, haute en couleur, dans laquelle je joue une aristocrate complètement conne », s’amuse-t-elle.

Un personnage qu’elle retrouve donc avec plaisir, tout comme elle avait été folle de joie de se glisser, de nouveau, il y a quelques mois dans la peau de Maeva pour les 20 ans de Caméra Café.

« Jusqu’à la fin de ma carrière, je serai reconnaissante pour ce rôle. Je dis merci Caméra café, merci Maéva. Ça a été une aventure artistique et humaine merveilleuse. C’est grâce à cette série que le grand public m’a connue, ça m’a apporté la notoriété et ça c’est comme la perte de sa virginité, ça ne peut arriver qu’une fois », sourit la comédienne.

Caméra Café a été un formidable outil pour développer ses compétences : «J’ai appris à développer un rôle pendant longtemps et ça m’a permis d’écrire des sketchs, ce que je continue à faire aujourd’hui pour pour Scènes de ménage. »

Les retrouvailles avec toute l’équipe furent donc particulièrement joyeuses : « Il y avait eu plusieurs annonces mais finalement jusqu’au 20 ans, rien ne s’est produit et, quelques mois après, ça s’est soudain fait très rapidement, précise-t-elle. Nous n’avons pas tourné à Paris, nous étions donc ensemble à l’hôtel le soir, ça a été une belle fête de se retrouver et ça a bien fonctionné, l’accueil du public nous a touchés. Se revoir avec les costumes, les décors, tout se tenait encore, ça n’avait rien de dépassé. »

« Le vison voyageur », ce dimanche 3 décembre (21 h 10) sur France 4.

Photo Christophe Bonamis.

Armelle dans Le vison voyageur. Photo-Matthew Totaro
Armelle était de passage à Lille, il y a quelques semaines. © Pauline Maillet

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x