Michel Boujenah lutte contre l’angoisse du temps qui passe

15/02/2024 | Actualités, Spéctacles, Théâtre/Humour

Michel Boujenah sera dimanche sur la scène du Casino Barrière de Lille.

César du meilleur acteur dans un second rôle en 1986 pour son interprétation dans le film Trois hommes et un couffin , Michel Boujenah est entré dans le cœur des Français depuis environ quatre décennies. Cinéma, télévision, théâtre, on l’a vu briller partout. Dimanche, il sera au Casino Barrière de Lille pour son nouveau spectacle Adieu les magnifiques.

Quand on lui demande combien il a de « one man show » au compteur, il balaie la question : « On s’en fout du nombre de spectacles, c’est le prochain qui compte », sourit-il. Et celui-ci a d’autant plus d’importance que le comédien reconnaît être touché, à 71 ans, par une certaine inquiétude du temps qui passe. « être sur scène, c’est ma vie et maintenant que j’ai moins de temps devant moi que derrière, je ressens de l’angoisse car je suis en retard dans mes projets. J’écris un nouveau film, j’ai mon spectacle, deux pièces que je veux jouer », confie-t-il.

Sa performance dans L’avare a modifié sa vision de l’avenir : « ça m’a réconcilié avec les autres car jusque-là, j’aimais bien être seul sur scène, poursuit-il. J’ai la chance d’avoir des gens plus jeunes que moi, qui m’aiment depuis longtemps, qui ont écrit des choses pour moi. »

Si professionnellement, son expérience est un atout, « j’ai vieilli, j’ai appris, mon écriture a évolué et je m’amuse autrement à chaque fois », l’homme reconnaît se poser des questions existentielles : « Je me demande combien de temps il me reste car j’ai toujours envie de manger, m’occuper de mes enfants, jouer au tennis, m’envoyer en l’air, pêcher et tout ça m’angoisse beaucoup, confesse-t-il. Il faut que j’accepte le temps qui passe car même si je ne fais pas mes 71 ans, je les ai quand même. »

Dans son spectacle, Michel Boujenah parle de transmission : « Avant le père était au bout de la table et on discutait. Aujourd’hui au bout de la table, il y a… la télévision. Et le pire, c’est le téléphone. Moi-même, je me suis surpris à constater lors d’un repas en famille que nous étions tous sur notre téléphone alors que l’on mangeait ensemble », déplore-t-il. « Ce qui me fait de la peine, c’est de voir que les vieux n’ont plus de place et ça me rend triste pour la jeunesse car on ne se construit pas sans ses racines, son histoire. » Plutôt déprimant ? On vous rassure, l’humoriste sait tourner tout ça en dérision : « On ne fait pas rire avec le bonheur mais avec les blessures, estime-t-il. Je n’ai jamais fait rire avec des choses légères, notre métier d’artiste c’est justement de faire rire sur des sujets lourds. »

Comme tout au long de sa carrière, l’artiste attendra le premier rire pour se libérer pleinement. Et comme toujours, il s’efforcera de prendre un maximum de plaisir sur scène. « La seule règle, c’est d’être heureux de faire ce que l’on fait, assure-t-il. Jacques Brel disait « Le talent, c’est l’envie ». Dans notre métier, il ne faut pas confondre le but et la conséquence. Le but c’est de faire ce qu’on aime ; la conséquence, c’est que parfois le public nous apprécie et qu’on a du succès. »

Michel Boujenah, « Adieu les magnifiques », ce dimanche 18 février à 18 h au Casino Barrière de Lille.

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x