Les Frangines veulent remettre la poésie au goût du jour

01/06/2024 | Actualités, Musique, Sorties d'albums

Les Frangines, Anne Coste et Jacinthe Madelin, ont mis en musique quelques-uns des plus beaux textes de la poésie française.

Imaginez-vous une salle de concert avec des centaines de spectateurs reprenant à tue-tête des textes de Rimbaud, Voltaire, Hugo ou encore Apollinaire. Sur le papier, le concept paraît un peu fou mais Les Frangines (Anne Coste et Jacinthe Madelin) ont pourtant cet espoir que lors de leur prochaine tournée, qui passera notamment par le Splendid de Lille le 11 octobre, la foule soit enthousiaste pour partager avec elles les titres de leur album Poèmes, sorti il y a huit jours.

« On a hâte et on appréhende en même temps, on a adoré composer sur des si beaux textes, on espère que les gens les connaîtront, ça serait kiffant de les voir chanter sur du Aragon », s’emballe Anne. Il faut dire que le projet tient particulièrement à cœur aux deux jeunes femmes, amies depuis leur plus jeune âge et révélées au grand public il y a cinq ans avec leur tube Donnez-moi.

« C’est un album qui a beaucoup de sens pour nous avec notre rencontre sur le chemin de l’école et le début de notre aventure et avec le poème Demain dès l’aube, que l’on avait écrit dès que l’on a commencé à jouer de la guitare. C’est un clin d’œil à notre amitié, notre amour pour les lettres, et l’histoire des Frangines » avouent-elles.

À l’époque, les retombées avaient été plus qu’encourageantes : « Des professeurs nous disaient l’utiliser avec leurs élèves, des parents affirmaient que c’était bien pour apprendre le texte à leurs enfants, se souviennent-elles. Notre album s’adresse à tous et on a envie de fédérer plusieurs générations mais c’est vrai que l’on vise particulièrement la jeunesse. On souhaite à travers notre musique lui redonner l’envie de lire. La littérature, l’écriture, la poésie ont eu une place importante durant notre adolescence pour mettre des mots sur nos émotions et on se dit que ça peut être aujourd’hui un antidote, une porte de sortie face à l’anxiété mentale créée par l’utilisation excessive d’internet et des réseaux sociaux. On se laisse happer alors que l’on apprend tellement plus sur soi et sur la vie dans les livres. »

En mettant en musique quelques-uns des plus beaux textes de la poésie française, Les Frangines espèrent amener une touche de modernité pour casser l’image peut-être un peu désuète, vieillotte de cet art. « On essaye de le démocratiser, le vulgariser, le sortir de son étiquetage « scolaire » ou « érudits » pour montrer qu’il peut rejoindre chacun, où qu’il en soit dans sa vie. »

Les différentes rencontres organisées dans des écoles ces dernières semaines servent à véhiculer le message. Ce fut le cas, mercredi, au collège Makéba de Lille, qui possède des classes à horaires aménagés pour la musique. « Les réactions sont différentes selon les écoles mais on sent à chaque fois de la curiosité et les élèvent comprennent assez vite que même un poème du XVIe siècle est accessible à tout le monde, précisent-elles. Ils sont fiers de les retenir et nous de leur inculquer que la musique est un moyen de partager, de se rejoindre et d’apprendre plus facilement. »

Le plus complexe dans cette aventure a sans doute été de devoir renoncer à des textes qui leur plaisaient : « J’adore L’invitation au voyage de Baudelaire mais je n’ai pas trouvé le truc musicalement », regrette Anne. « Certains textes sont construits de telle manière que c’est déjà musical. Après quand ça ne fonctionne pas, il ne faut pas s’acharner », philosophe Jacinthe.

En près de dix ans, Les Frangines ont déjà mis pas mal de poèmes en musique : « Tout s’est fait de façon naturelle, fluide. On a balayé différents thèmes comme l’amour, le deuil, la maternité, le temps qui passe. On a essayé d’être à l’écoute des textes, de suivre l’émotion que l’on ressentait et le travail avec les musiciens a donné une autre dimension à la création. »

L’idée d’un deuxième opus n’est pas encore dans les esprits, celui d’une réédition avec de nouveaux poèmes l’est davantage, même si rien n’est acté. Tout dépendra forcément du succès de cet album. « On espère que ça touchera les gens mais on croit vraiment au bien que ça peut faire », assure Jacinthe en citant une phrase de l’œuvre de Dostoïevski : « La beauté sauvera le monde ».

L’album « Poèmes » des Frangines est disponible dans les bacs et sur les plateformes d’écoute. Elles seront en concert au Splendid de Lille le vendredi 11 octobre.

Partagez l’article sur vos réseaux sociaux.

Marie Déboul, une humoriste féministe qui n’a jamais renoncé à sa vie d’artiste

Dès son plus jeune âge, Marie Déboul a rêvé de brûler les planches. Que ce soit dans les rangs de l’école ou dans sa...

Le musée de l’illusion va mettre à mal tous vos repères

En quête d’idées de sortie pour agrémenter les premières semaines des vacances d’été ? Planète Lille a testé pour vous le...

Bruno Berberes est venu détecter de nouveaux talents à Lille

En préambule du concert donné samedi soir au Casino Barrière de Lille dans le cadre de la tournée d’été The Voice, des...

Clara Luciani s’est lancée dans le doublage voix avec « Zak et Wowo, la légende de Lendarys »

Depuis ce mercredi 3 juillet, les enfants, petits et grands, peuvent se rendre dans les salles obscures suivre les...

Claire Chust a croisé du beau monde dans son embouteillage

Fort du succès du premier opus, David Charhon a décidé de se replonger dans L’incroyable embouteillage en invitant, une...

L’ex-miss France, Rachel Legrain-Trapani, sur les planches et déjà à Avignon

Après moins de trois mois d’expérience du théâtre, Rachel Legrain-Trapani va découvrir, dès ce mardi 2 juillet, le festival...

Julie Botet va présenter son Bébé au festival d’Avignon

Parmi les dix spectacles retenus cette année par le Conseil régional des Hauts-de-France pour un accompagnement au Festival...

La tournée « The Voice » a mis le feu au Casino Barrière de Lille

Depuis son lancement en 2012, le télé-crochet musical de TF1 a conquis ses lettres de noblesse. The Voice a révélé une...

Chantal Ladesou est toujours aussi débordante d’énergie

Que ce soit au théâtre avec la pièce 1983 ou dans son seule en scène On the road again ; au cinéma dans Chasse gardée (avec...

Les confidences de Nathalie Marquay-Pernaut

Invitée du salon du livre de Bondues au mois de mars, l’ex-miss France Nathalie Marquay-Pernaut, native de Comines, était,...
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x